Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 décembre 2019 4 19 /12 /décembre /2019 17:25
le Chev:. R+C et les 4 Vivants

Je vous livre mon travail qui s’articule sur 4 points essentiels

- les phrases du rituel et de l’instruction du grade de Chev R+C

- Comprendre la Vérité des choses … une alchimie spirituelle et sa voie royale

- L’Equilibre entre le Mental et l’Emotivité*

- Les fonctions propres aux Initiés puis ma Conclusion

 

Le Rite vous a investi des titres de « Chevalier de l’Aigle Noir », « Chevalier de l’Aigle », « Chevalier de Saint-André », « Chevalier du Pélican », « Chevalier Rose+Croix ».  Vous agissez dans l’espace du « signe » et du « contre signe », de la Terre au Ciel, et dans le sillon des vallées.

 

« Trente trois ans » est votre âge, période je le rappelle séparant les deux équinoxes de printemps et les trois ternaires dans l’arbre sephirothique. Instruit des mystères et de la force de la croix, vous travaillez à tempérer les vicissitudes voire effacer les turpitudes du monde, « pour retrouver la Parole Perdue, et pour permettre à l’Etoile Flamboyante de rayonner à nouveau ».

 

Ainsi, les « travaux ayant repris force et vigueur », les colonnes étant gravées, « lorsque le Temple sera consacré de nouveau, ses pierres mortes redeviendront vivantes, le métal impur sera transmué en or fin, et l’Homme recouvrera son état primitif de pureté et de perfection », si l’invocation rituelle du « Hoschée ! », ( « Sauve-nous » ou « délivre-nous ») trois fois répétée s’infiltre dans l’âme du monde.

 

Chevaliers au service de l’harmonie du monde, vous avez été conçu dans le « sépulcre », vieil homme dissout dans la noire énergie de la « crypte » par « les secrets de l’après-mort », aux fins de pouvoir reconstruire le Temple.

La batterie vous appelle à œuvrer selon les principes qui ont présidés à la création du monde, pour que refleurisse la rose au temps du divin repos, celui qui pour vous se transpose en cette paix profonde.

       

La formule existentielle de réintégration, le retour en l’Esprit Universel, l’assimilation en soi d’Emmanuel, établis par la « voie sèche alchimique », l’« Horloge Céleste » sonne « l’heure où les ténèbres de la Tyrannie et de l’Ignorance ont pris fin, où la Lumière fut restituée à l’Homme, où l’Etoile Flamboyante chassant les phantasmes de la nuit monte à l’Orient du Monde tout en se levant semblablement en notre cœur… »

       

Oui .. Le chemin de cette quintessence passe donc par le programme de cheminement spirituel qu’enseignent les énergies du Tétramorphe, à condition que le chevalier les accepte comme présences marquant la métamorphose de la condition terrestre à la condition divine.

 

En Égypte, il a existé à Edfou quatre hypostases du créateur, elles-mêmes démultipliées en quatre compagnies préposées à sa garde, à l'apparence, et à la mission bien différentes  et je cite  Nadine Guilhou, égyptologue à l'université de Montpellier : « De son côté, pressentant lui aussi des combats, le créateur résolut de créer à partir de lui-même quatre gardiens.

 

L'un avait les apparences d'un rapace, son visage encadré d'ailes et portant un harpon. On le nomma Seigneur du harpon.

 

Le deuxième était un lion puissant qui portait un couteau. C'était le Seigneur du couteau.

 

Le troisième un serpent brandissait un poignard. On le nomma celui dont la terreur est grande ».

 

Le quatrième, un Taureau portait aussi un couteau, son nom fut : celui dont le mugissement est puissant.

 

Ces quatre gardiens se subdivisèrent en quatre compagnies, les Lions au nord, les Serpents à l'est, les Rapaces au sud, les taureaux à l'ouest et munis de leurs armes, ces génies gardiens constituaient à Edfou, le rempart vivant du créateur. Et se figeant autour de lui pour constituer l’enceinte de son temple ainsi fut créée la demeure de Rê, semblable à l'horizon du ciel, où il pourra ainsi séjourner pendant des millions de millions d'années. »

 

Mais revenons à la mission du chevalier placée sous les auspices de la Charité et qui est d’abord attachée à la Terre. Le Chevalier du Pélican inscrit ses actions dans le corps du temps comme autant de prières qui s’incisent dans la matière vivante, triturée puis régie par les archétypes du Taureau (et de Luc) qui ouvrent les consciences à l’universalisme de l’être grâce à la seule détermination de la bonne volonté. Il s’agit donc bien de dissoudre les turpitudes du vieil homme, d’en réaliser avec opiniâtreté le « solve » porté par l’espérance et ainsi alors se découvriront les fondements de l’existence et les mystères de l’univers. Mais cela ne suffit pas car il faut le feu de la Foi pour ensemencer, la volonté du Chevalier de l’Aigle Noir , la magie du bâton fécondateur de l’amour, en clair le « coagula » du Lion pour que l’âme de l’enfant nouveau, l’adepte en germe, puisse paraître.

 

Et pour comprendre cette vérité des choses, posséder la clairvoyance du « suprasensible », diriger son âme vers le spirituel afin de trouver la lumière d’une connaissance nouvelle. Alors, éclairée par l’épée, le Chevalier de l’Aigle et sous les auspices de Jean, trouve la Force qui fait avancer l’âme pour la « transfigurer ». L’air s’enrichit de l’esprit, et la lumière brille de nouveau dans le temple. Voilà que notre Chevalier est projeté dans l’immensité du ciel, homme nouveau en conscience, cosmique. Pour preuve en transcrivant les saisons en grec l’on obtient : le printemps « Anatolé », l’automne « Dysmé », l’hiver « Arctos », et l’été « Mesembria », soit en associant les initiales, « ADAM ».  

 

Voici en quelque sorte esquissé une alchimie spirituelle,  le schéma de la « Voie Royale » mac :.. Et les occidentaux peuvent en trouver les clés, la révélation,  dans l’« Apocalypse »,  y découvrir les processus par lesquels la conscience doit passer pour que l’homme se transmute. Elle affiche subtilement les applications et les implications psychiques et somatiques de la « transfiguration-déification ».

Il n’y a pas de techniques à acquérir, à proprement parler. Comme dans la voie «opérative» tracée par le « Mutus Liber » l’on doit simplement et en son intérieur être convaincu de la nécessité essentielle d’acquérir l’état de « fils de l’homme dans sa gloire ». Mais avant de pouvoir « prendre place sur le trône glorieux » et si et seulement si le processus d’ouverture de la conscience s’enclenche, on devient lentement et progressivement un « Vivant », sans savoir spécial (« Heureux les pauvres en esprit ») :  il suffit de s’inscrire « ésotériquement » dans le programme porté par les archétypes déjà évoqués car comme disait l’AUTRE …, la voie est EN EUX.

 

Mais avant de pouvoir accéder à cette alchimie spirituelle, il faut équilibrer les manifestations du mental et de l’émotivité, en quelque sorte les rénover et les stabiliser par des principes simples...

 

Le premier principe consiste à ne jamais dire ou penser : « je sais tout ça », ou « je maîtrise parfaitement ce sujet ». Il faut sortir de l’objectivité proclamée, de l’enfermement produit par son cerveau gauche et ouvrir les portes du cerveau droit.

 

Le second principe consiste à « vivre la véritable humilité », celle qui fait ressentir son impuissance face à l’œuvre divine en se gardant de toute superstition et en ayant foi que l’aide et la grâce dans tous les instants de vie sont des œuvres divines.

 

 Le troisième principe consiste à « renoncer de soi à soi à tout désir d’accomplissement » ; « vivre sans émotion » le « ce que je vais faire, je le fais pour rien. » C’est l’expérience de la gratuité du cœur ……. être prêt à travailler sans but de récompense en retour. Oeuvrer pour le Bien et surtout ne pas espérer en secret devenir parfait. faire ce que l’on a à faire ici et maintenant un point c’est tout.

 

Le quatrième principe consiste à « renoncer à la loi du bénéfice ». Il s’agit d’aller vers l’autre sans besoin pour soi, sans intérêt … Il faut être entièrement Amour, gratuitement, parce que cela est la substance de la Vie.

 

Et pour atteindre cet état d’être, que de progrès à faire dans l’expression de l’Amour humain ! Par exemple, comme premier pas, arrêter de considérer les éléments d’un couple « complémentaires ». La Femme et l’Homme sont chacun des êtres complets en soi car en réalité ils sont supplémentaires l’un pour l’autre. 

 

La figure des « 4 Vivants » peut donc révéler les façons d’entrouvrir la porte de communication … et faire espérer ne plus rester coincé entre terre et ciel...

(Voir le tympan du portail de la cathédrale de Chartres, ou celui de l’église Saint-Trophime en Arles).

Quel ordre donner alors pour pouvoir entrer dans l’Œuvre : suivre la circonférence Taureau-Lion-Aigle-Homme/Ange, ou la croix Aigle-Taureau, Homme/Ange-Lion entourant le Christ en gloire ?

Par quel chemin atteindre l’apogée de ce que nous devrions être ? Celui, en conscience de l’implacable Divine Providence, ou les besogneux et subtils chemins de Jacques ?

 

Les 4 figures encore figées dans la pierre correspondent aux 4 Eléments : le Lion au le Feu, le Taureau à la Terre, l’Aigle à l’Air, et l’Homme à l’Eau, Il faudra posséder le feu pour vouloir transmuer le mercure et atteindre les demeures spirituelles. L’Alchimie a pour vocation d’insuffler la Vie dans une substance inerte. Et elle considère que l’homme lui-même est encore inerte, à l’image d’un simple grain de poussière égaré dans la Vie Universelle.

Si ces 4 images portent les archétypes, les états de conscience, les 4 niveaux d’existence par lesquels on doit passer pour naître à la vie spirituelle, dès que porteuses d’Evocations, elles deviennent des images « vivantes ». …. Il faut donc apprendre à capter la vie dans ces pierres symboliques pour l’insuffler dans notre propre matière … et nous rendre vivants. … C’est l’art du Chevalier R+C en « construction ». D’ailleurs la Kabbale et toutes les grandes Traditions connaissent cette technique d’utilisation d’images symboliques pour con_signer la Con_naissance.

 

Les Sages l’employaient pour que la réalité de la Création ne soit pas transmise, déformée et altérée par des interprétations à la fois individuelles et forcément partielles. Ne dit-on pas que l’Arbre de Vie a été révélé par Dieu à Moïse sur le mont Sinaï. En observant les turpitudes de son peuple, son incapacité à recevoir la connaissance donnée par le Divin, Moïse est redescendu de la montagne avec seulement les tables de la Loi, les dix commandements pour seul trésor donné à l’humanité.

 

Mais on n’arrive pas là en ayant seulement échappé pendant un instant à l’emprise tyrannique du cerveau gauche …. Il faut réaliser une « pénitence » complète, en grec une « méta noya », cad une conversion du mental, passer de la voie ésotérique à la Voie Royale par l’abandon des principes exotériques. Les « 4 Vivants » sont les clés suprêmes de l’initiation Et devenir Roi, Prêtre et Prophète sont les trois étapes obligées de la Voie Royale. Mais l’homme seul ne peut rien : cette réalisation complète est Œuvre Divine car l’homme est impuissant à pouvoir seul vivifier les 4 Vivants… même s’il se doit de les intégrer

 

 L’ordre dans lequel ile Chev R+C peut travailler avec les 4 Vivants est fonction de son avancé sur le chemin initiatique. Plus il apprendra à prendre conscience de ces archétypes en lui, plus il lui sera plus aisé de suivre le déroulement naturel des âges logiquement traversés : le taureau pour l’enfance, le lion pour l’âge adulte, l’aigle pour la vieillesse, l’Homme pour l’accomplissement.

… En fait éveiller en lui les capacités liées aux trois fonctions propres aux initiés d’autrefois : celles du Roi, celles du Prêtre et du Prophète. Et le récit de la vie du Christ n’est rien d’autre que l’enseignement relatif à l’acquisition de ces trois fonctions, dans le parcours cosmique de l’Intelligence solaire. Manifester ces trois fonctions étant le summum de l’initiation de la Voie Royale.

 

Virtualité ou pas, l’alchimie spirituelle s’opère par le cœur, l’athanor où tout se réalise. Le cœur est le lieu du mystère, la voie d’accès à l’Esprit pour agir dans l’individu. Et sur le plan astrologique Cœur et le Lion sont en correspondance. Chez les anciens hébreux cet athanor était l’Arche d’Alliance. Il était quelque chose de physique, de matérialisé et gardé par des prêtres. Pour les hébreux d’aujourd’hui il n’est plus qu’un symbole, le rappel du devoir des croyants envers leur Dieu, le lieu où se joue la réalisation du lien entre Dieu et l’individu. L’Eternel n’a-t-Il pas promis : « Je leur donnerai un cœur nouveau et Je mettrai au dedans d’eux un esprit nouveau. J’ôterai de leur chair leur cœur de pierre et Je leur donnerai un cœur de chair. Alors ils seront un peuple et Je Serai leur Dieu » ?

 

En fait les « 4 Vivants », (précisément l’aigle, le lion et le taureau), sont en rapport avec l’ontologie traditionnelle du judaïsme et du christianisme : l’esprit, l’âme et le corps. Ils sont les 4 facettes de l’Esprit qui vont vivre dans le cœur de l’individu. D’ailleurs le quatrième vivant, l’homme nouveau, constitue la résultante des trois composantes précédentes. Alors le cœur de pierre s’ouvre à la dimension de l’Amour Universel et le cœur de chair se substitue  à l’Arche d’Alliance.

Et Il nous faut comprendre que le cœur ouvre le plan religieux, jusqu’à devenir un tabernacle, la résidence du Divin. Alliance, attendrissement par le dialogue subtil avec l’Esprit, comme union entre l’individu et l’Eternel. Mais depuis des milliers d’années, le doute et la raison étant devenus maîtres absolus, on ne sait plus qui est l’Esprit, et donc s’il existe !!! .

 

Cependant peu résistent à se passer d’appeler intérieurement cette « primordiale spiritualité ». Le cœur asphyxié clame de l’aide dans le silence et les absurdités du monde et c’est en travaillant avec les « 4 Vivants », en assumant les titres de chevalerie que l’on pourra seulement activer en soi-même la triple fonction : royale, sacerdotale et prophétique (au REAA le TFPM).

 

La fonction royale est reçue du Lion car par vocation il assume le pouvoir. Chevaliers, c’est le temps du combat pour se trouver, définir et affirmer sa volonté propre, la « grande guerre » pour que son « soi » se découvre à lui.  Sous la cuirasse bat le cœur avide de maîtriser la personnalité, l’ego, le « moi-je ». Si la victoire sourit, l’état de royauté apparaîtra. Sublime « coagula » d’où renaîtra l’homme nouveau. Le Lion est le roi des animaux, l’essence-même de tout ce qui vit sur Terre , une sorte de totalisation, comme un retour à l’Unité, « confirmée » par la force de vie et l’illumination de l’âme.  Et le roi intronisé de porter à l’annulaire l’anneau qui le lie, il communie avec le Divin...Il arbore sur la tête le symbole circulaire de transcendance, d’unification et d’unité.

 

Le Chevalier-Roi recevra éventuellement la fonction sacerdotale du Taureau, animal sacrificiel par excellence. Car pour grandir, pour présider à la purification et à la mort baptismale, il implique son ventre, sa vie entière, intériorise son milieu et s’aligne sur lui pour abandonner un ultime « solve » l’enveloppe du vieil homme dans la paix intérieure enfin établie. Attaché à la terre par son poids et l’assimilation des faits et autres digestions des plats de la vie, il en assurera le succès … accomplir en soi l’union de la Terre et du Ciel, vocation du Chev Prêtre.

       

Enfin Le « don prophétique » est transmis par l’Aigle lié à la tête (Aquila), le Saint des saints. Seul animal capable de s’élever très haut dans les airs, de regarder en face le Soleil et d’inspirer l’ascension vers la Divinité, dont il sait et connaît l’existence. L’âge de l’aigle affine l’intuition spirituelle et la sensibilité métaphysique qui ouvre la « Porte des Dieux ».  

Transmettre sa voix, celle du temps et des réalités subtiles, est œuvre prophétique.

 Le Chevalier doit spontanément et intérieurement être d’accord intérieurement de travailler pour rien, de travailler gratuitement, au service de la Force d’Amour.

 

La conclusion est évidente Chevalier …

si tu veux te fondre en l’« Homme nouveau », le quatrième « Vivants », alors intègre les trois énergies « animales ». La clé de l’incarnation de l’Esprit se trouve dans le rapport Aigle / Taureau, ce dernier étant la force d’incarnation par excellence. Et la réalisation de cette incarnation s’obtient par le cœur si l’énergie du Lion y siège. Comprends Chevalier que les trois animaux archétypes sont les trois facettes de toi-même, tes potentialités d’antan endormies qu’il te faut développer simultanément si tu veux sincèrement équilibrer le corps et l’âme. Et cela se peut car ton cerveau est conçu pour fonctionner selon les principes qu’ils symbolisent.

 

Les « 4 Vivants » sont les 4 grands mystères par lesquels l’Esprit s’incarne en moi, tissant mon « corps spirituel. Retiens Chevalier, que L’Homme nouveau est celui en qui s’établit la voix solaire.

Jean, Marc, Luc, Matthieu, sont comme quatre formulaires d’initiation dans la voie cosmique solaire. Correspondant eux-mêmes aux quatre Eléments, les quatre évangiles la révélation de la conscience nouvelle, la nouvelle manière de vivre à travers l’Intelligence solaire, ou si l’on préfère, le comment éprouver et rayonner l’harmonie retrouvée en l’Univers unifiant son Soi par l’épreuve ayant atteint la découverte et la certitude du Divin après avoir traversé doute et incrédulité.

 

La base de la vie sur terre, à savoir les 4 éléments que je voyais déjà comme les 4 formes de l'expression de l'énergie divine ou autre, le Tétramorphe ou l'équivalent, représente l'INFORMATION que nous recevons avec laquelle il faut se mettre en relation (dites improprement purifications à mon avis) non pas purifications pour se nettoyer mais se mettre en état de recevoir par la présence... déjà tout un programme

Les 4 éléments deviennent les 4 chevaliers, une fois ces énergies intégrées, faites soi, intégrées on devient chevalier/terre, chevalier/eau, chevalier/air et chevalier /feu, avec leurs fonctions spécifiques, 

 

On doit donc transmuter ces énergies pour devenir soi, c'est à dire s'incarner, s'enraciner réellement pour se spiritualiser et trouver la lumière blanche énergie de l'amour, "l'âme aour ", pour devenir enfin la synthèse, le chevalier de la lumière...

 

                                       J’ai dit    

le Chev:. R+C et les 4 Vivants
Partager cet article
Repost0

commentaires