Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 septembre 2020 5 18 /09 /septembre /2020 21:11
Le NOIR ....

j’ai étais surpris par le titre du travail qui m’a été confié,
effectivement depuis mon plus jeune âge la couleur noire a
toujours été présente dans ma vie et mon code vestimentaire.

En effet dès l’adolescence j’ai été attiré par le noir, couleur du
code vestimentaire des gothiques dont je me revendiquais à
l’époque, en écoutant une musique sombre et rythmée, mêlant
gammes mineures, le triton (appelé aussi l’octave) du diable et
chants.

De plus je découvris par la suite que le noir était une couleur aux
propriétés physiques étonnantes à savoir qu’elle est la seule à
absorber toutes les autres couleurs et donc l’énergie photoniques
du spectre complet, le blanc quant à lui les réfléchissant toutes…

Quoi de plus normal donc que les initiés en quête de lumière dans
les grades « inférieurs » (je n’aime pas ce terme) s’en revêtissent,
vu qu’ils en sont en quête.
Mon prénom étant celui d’un alchimiste célèbre… Geoffrey de
Pér…c ma mère adorait Angélique…
Je commencerais par vous parler de la couleur noire en alchimie :
C’est une composante du grand oeuvre, car elle fait référence à la
couleur que prend la matière à la première étape de la réalisation
de ce dernier.

Je vous rappelle ici les phases que l’on voit apparaitre dans la tradition alchimique dès Zosime de Panopolis en Haute-Égypte entre le iiie siècle et le ive siècle : calcination (noir), lessivage (blanc), sublimation (jaune), pour obtenir l'incandescence (rouge).
L’OEuvre au noir (mélanosis en grec, nigredo en latin), se place
sous le signe de Saturne : il y a mort, dissolution du mercure et
coagulation du soufre.
Mercure souffre et sel fut ma première planche d’apprenti…

l’oeuvre au noir s’établit à partir de ces trois matériaux,
représentants les 3 qualité et dimensions de l’homme : Le sel
pour le corps (cristalisation), le souffre pour l’âme : la souffre en
ce, mouvement du corps dans la matière et enfin le mercure pour
l’esprit, qui ordonne et structure la volatilité du corps par la
pensée. L’alliance sel souffre produit l’entropie chaotique tandis
que le mercure lui ordonnance.

Le tout permet au corbeau de prendre vie, par la cuisson du
Rebis (souffre et mercure) dans l’athanor. Corbeau dont on voit la
référence sur les médaillons de notre de dame de Paris… qui
vient de brûler soit dit en passant… Est-ce le symbole d’une
nouvelle ère ?
J’ai découvert le noir en maçonnerie tout d’abord dans le cabinet de réflexion (rien de choquant quand on est dans les entrailles de la terre, puis sur le pavé mosaïque rappelant l’école universelle des contrastes et toute la sagesse qui en émane, et enfin lors de mon exaltation, destiné à rappeler la mort.

« Il n'est pas douteux que c'est également pour la même raison
que les endeuillés de Sion portent des vêtements noirs ; le but est
qu'ils soient émus par l'absence de lumière et par l'obscurité
dominante [...]. " (Pardés Rimonim, fol. 59b-c). René Génon nous
dit que nous avons un symbolisme équivalent à celui d’Arjuna, le
« blanc » et de Krishna, le « noir » , qui, en tant que tels, sont le
mortel et l’immortel, le I et le Soi ; comme ce sont aussi les deux
oiseaux inséparables des Upanishads, cela évoque encore un
autre symbole, celui de l’aigle à deux têtes noir et blanc ce qui
apparaît dans quelques notes élevées de franc-maçonnerie
écossaise .

En effet un des aspects évocateurs du travail
maçonnique tout comme alchimique est de passé des ténèbres à
la lumière. Ce qui fait que dans une mort dynamique et non
statique, se référant à la transmutation, alors le noir est le début
du chemin de l’initié, la mort est la grande initiation ! C’est ce que
nous dit Nietzsche dans Zarathoustra « Il faut que tu veuilles te
brûler dans ta propre flamme : comment voudrais tu te renouveler
sans t’être d’abord réduit en cendres. »

Du côté de la tradition kabalistique
Le Zohar assigne une couleur spécifique à chacune
des Sephiroth : le blanc à Hokhmah (Sagesse) ; le rouge à Binah
(Intelligence) ; le vert à Tiphereth (Harmonie) et le noir à Malkhuth
car Malkhout (Royauté, Sexe féminin) : Comprend toutes les
couleurs. Mais on parle aussi de noirceur parce cette sefira
manque de lumière. (Royaume).

Ce système de couleurs est mis en parallèle avec celui des quatre
Mondes qui se voient également attribuer une couleur. Le monde
d’Atziluth (émanation) est blanc ; le monde de Briah (création)
rouge ; le monde de Yetsirah (formation) vert et le monde
d’Assyah (fabrication) noir.
Keter (Couronne, Crâne) : est normalement Blanc extrême. Mais
certains cabalistes disent : sans couleur, car cette sefira est
absolument mystérieuse et dissimulée. D'autres encore la disent
pour la même raison : noire, car sans accessibilité.

Mais si les séphirats sont assimilées aux planètes, alors alors
c’est Binah l’intelligence qui se pare de noir ceci m’interpelle
toutefois car pour le zohar el noir "Shah'or" en est la désignation
la plus courante qui est liée à la fin de la nuit, avant le passage à
l'aube, le moment le plus difficile pour l'être humain, celui du
jugement céleste et de la mort. Couleur de l'obscurité, le noir
connote, l'ignorance, la calamité et l'Autre Côté.

L’intelligence de l’ignorance ou dans l’ignorance. C’est la couleur qui correspond donc à saturne qui correspond au dernier pas du chevalier de
l’aigle rouge au XIIème degré du GOE.

Le NOIR ....
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de anck131
  • : mon parcours maconnique pour transmettre à ceux qui cherchent
  • Contact

Recherche

Liens